Agir Café à Lyon, un café des envies d’agir

Une grande table au fond du café, et déjà, quand j’arrive, une quinzaine de personnes autour. On se tasse déjà un peu. L’objet de la rencontre : les envies d’agir que l’on souhaite partager… Pourquoi raconter cette initiative ? parce que c’est à la fois un aboutissement et un démarrage.

Une grande table au fond du café, et déjà, quand j’arrive, une quinzaine de personnes autour. On se tasse déjà un peu. Finalement nous serons 23 réunis au Café de la Cloche, café bien connu à Lyon pour accueillir des cafés philo et toutes les déclinaisons possibles. L’objet de la rencontre : les envies d’agir que l’on souhaite partager, pour les tester ou pour avoir un appui. C’est la première ! et tout de suite ça fonctionne. Trois envies sont partagées : celle d’étudiants à l’ENTPE qui veulent intéresser les jeunes à une concertation sur le bouclage du périphérique de Lyon ; celle d’une infirmière retraitée qui aimerait relancer son projet de maison d’accueil pour malades en soins palliatifs ; celle d’un vieux baroudeur des instances de concertation qui voit là une occasion de remettre sur le métier un projet qui lui tient à cœur mais qui peine à voir le jour : l’ouverture dans l’espace public de lieux de dialogue ouverts à tous.

Pas de méthodologie d’accompagnement de projet, pas de formalisme : juste des rencontres et l’envie de s’entraider. On commence par former des  petits groupes avec ceux qui se sentent concernés par l’un des sujets. D’abord plein de questions sur l’idée présentée, et bientôt des avis sur la manière d’avancer, et des rendez-vous pour aller plus loin. Un « référent » est désigné parmi les initiateurs du café pour assurer le suivi. Deux heures ont passé. Prochain Agir Café dans un mois.

Pourquoi raconter cette initiative ? parce que c’est à la fois un aboutissement et un démarrage. Un moment heureux où malgré la nuit et le froid de novembre, je me sens bien. Je retrouve des personnes qui se sont perdues de vue depuis la fin des Ateliers de la Citoyenneté mais qui manifestement ont toujours envie de retrouver des occasions de rencontres du même genre. Je découvre des visages nouveaux, des personnes mues par la même énergie que celle  qui nous a amenés il y a dix ans déjà à créer les Ateliers.

Si je parle d’aboutissement c’est que le projet des Agir Cafés est le fruit du groupe de travail que nous avons animé avec Philippe Bernoux l’an dernier sur l’empowerment. Un groupe de réflexion qui se concrétise, c’est toujours une forme de succès ! Plus encore quand l’initiative vient des participants eux-mêmes, Philippe et moi ayant annoncé que nous ne serions pas moteurs pour les suites éventuelles. Pour moi, c’est ça le plus intéressant : quand on crée les conditions d’éclosion d’une initiative mais que d’autres s’en saisissent et en font leur projet.

Mais bien sûr, c’est avant tout un démarrage, avec l’enthousiasme et la fragilité des débuts ! Bon vent aux Agir Café ! Vous pourrez en suivre les développements sur le blog créé sur le site de Rue 89 Lyon : empowerment Lyon. Je viens de poster un texte sur ce blog sur la manière dont on devrait/pourrait conduire les réformes… en s’appuyant sur l’empowerment, bien sûr !

 

 

2 réflexions sur « Agir Café à Lyon, un café des envies d’agir »

  1. Je rebondis sur la préàccupation du vieux baroudeur: un espace public de dialogue entre tous. Dans les innombrablesdiscussions pour rendre réelle l’apport des habitants dans la politique urbaine locale je pense qu’il est essentiel pour que l’habitant puisse apporter son opinon, la défende et obtienne qu’elle soit prise en compte, qu’un lieu est indispensable où toutes les infos sur les projets y serait déposée, présentée, puis partagée entre tous avant « d’entrer en séance » , acr autrement il restera toujours un décalage entre les élus/techniciens et les habitants. Il ne s’agit pas de créer de toutepièce ce lieu mais de savoir trouver celui qui existe déjà et de l’aménager en co-gestion avec ceux qui en dispsoent déjà dans ce but.
    Jacques Remond, Pouvoir d’Agir et Fonda

  2. Merçi Hervé pour ton enthousiasme qui n’a jamais défailli ! ! !
    Le temps d’un monde nouveau a commencé….
    Place aux échanges, aux partages et aux nouvelles solidarités.

    Utopique? Oui bien évidemment !
    L’utopie c’est ce qui n’existe pas encore mais qui peut émerger à terme porté par des relais d’enthousiasme
    Aujourd’hui nous sentons en de plus en plus de personnes ce désir de vivance, nous observons des balbitiements
    Nous sommes entourés d’acteurs de très grande qualité, de chercheurs qui s’intéressent aux neurosciences qui permettent de
    mieux comprendre ce qui est à l’état latent chez les individus

    Grâce au numérique notre mission est de :
    CREER ENSEMBLE un environnement VITAL
    avec son cortège de possibles: RENCONTRES/ECHANGES/PARTAGES/CREATIVITE…….
    Ce nouvel espace existe et agit sur le terrain en tant que collaborateur avec de multiples initiatives inovantes telles
    qu’AGIR CAFES
    Pour ceux qui sont intéressés je peux vous faire découvrir l’animateur de cet ensemble ……

    Merçi encore pour ton énergie créative porteuse de sens et essentielles pour notre A VENIR d’une société plus humaine…
    Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *