la santé, une question ô combien persopolitique

La première rencontre des INITIALES organisée par les Ateliers de la Citoyenneté a été consacrée à la santé, avec notamment l’initiative de « Réseau santé », malheureusement aujourd’hui en perte de vitesse. L’idée était simplissime : la santé est une question éminemment personnelle et pourtant les politiques de santé publique ne voient dans les personnes que des patients à soigner ou au mieux des citoyens à éduquer. Réseau santé montrait concrètement que les gens pouvaient s’entraider pour mieux prendre en compte leur bien-être et leur santé. Basique ! mais si peu accompagné par les professionnels de santé et les pouvoirs publics. D’où mon intérêt pour le texte de Dominique Boullier paru dans Cosmopolitiques sur la mobilisation des compétences citoyennes dans un plan « santé environnement » en Bretagne. En voici un extrait :

Si l’on veut que le plan soit durable, il faut être plus audacieux que cela et faire un vrai travail de changement des modes d’intervention permanent du public et des citoyens sur les questions santé/ environnement.
Si nous partions d’un autre pari (pas plus fou que celui qui consiste à dire que l’on peut sensibiliser et éduquer tout citoyen), qui consisterait à dire que les citoyens savent et font déjà beaucoup de choses ?
Si l’on prend au sérieux leurs savoirs traditionnels (non mentionnés dans aucun rapport des groupes de travail) qui gardent toute leur influence et aussi toute leur efficacité (notamment en matière d’habitat, de cultures, d’alimentation, mais aussi de soins naturels),
si l’on prend au sérieux toute leur activité d’automédication, impressionnante mais toujours décriée ou crainte, surtout par les médecins et les groupes pharmaceutiques,
si l’on prend au sérieux tous les réseaux interpersonnels d’entraide, autour de maladies rares par exemple, qui sont désormais équipés avec internet sous forme de forums, de réseaux sociaux, mais qui ont leurs équivalents dans les relations face-à-face,
alors nous pourrons mobiliser une énergie puissante, un soif de connaissance et d’action qui a fini par être confisquée par les experts.

Le texte complet est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *