des voeux de colportage démocratique !

Des vœux marqués par la découverte – tardive ! – de la réalité d’une aventure démocratique grâce au beau film Tous au Larzac…

Des vœux ? oui, mais lesquels ? ne méprisons pas les traditionnels vœux de bonheur et de santé, mais ce sont les proches qui peuvent les exprimer avec le plus de sincérité. Ici mes vœux sont nécessairement plus persopolitiques ! Ils n’en sont pas moins sincères. Encore sous l’émotion de la découverte d’une très belle intelligence démocratique, celle manifestée par les paysans du Larzac et racontée par les acteurs eux-mêmes dans Tous au Larzac, je me permets de nous souhaiter à tous et à chacun des moments de découverte de cet ordre. Nous avons besoin de belles histoires, inspirantes et fortes. Pour moi le Larzac, n’était pas spontanément une de ces belles histoires. C’étaient plutôt quelques paysans obstinés soutenus voire manipulés par des hippies qui voulaient mettre à mal une institution symbolique, l’armée. Une vision caricaturale, liée à mon milieu et jamais vraiment actualisée malgré mon évolution politique… L’occasion de voir le film, sur les lieux mêmes de l’action, dans un village du Larzac, m’a été donnée pendant cette période des fêtes. Cette histoire est d’une richesse étonnante ! Il serait certainement utile d’analyser en détail le film pour en repérer tous les enseignements. Dans le cadre de ces vœux, je ne veux ici retenir qu’une chose : la capacité des personnes a priori les plus éloignées de l’action politique à mener des aventures collectives ô combien démocratiques.

Dix années durant, ces « quelques paysans » […] vont inventer au jour le jour l’un des mouvements de désobéissance civile les plus imaginatifs et démocratiques qui soient. Dans le sillage de Mai-68, ils vont bientôt être soutenus par tout ce que la France compte de contestataires, alors que la majorité d’entre eux n’a jamais milité, à l’image de Léon Maille, l’un des témoins du film, qui précise : « Avant j’étais normal, je votais à droite et j’allais à la messe. »

Nous ne croyons plus assez à la capacité de chacun à se prendre en main si les circonstances l’exigent et de ce fait nous n’osons plus miser sur cette intelligence collective qui ne se révèle que lorsqu’elle est activée. Comme nos écrans, nous avons chacun une fonction veille qui nous permet de limiter notre activité au strict nécessaire. Ce n’est pas illégitime et être en veille ne veut pas dire être éteint ! Je forme le vœu que les circonstances, les rencontres, les découvertes partagées nous fassent choisir de sortir de l’état de veille et que la citoyenneté assumée réactive notre démocratie à un moment où elle risque d’être chahutée !

Une chose est simple à faire : colportons les belles histoires de démocratie vivante qui nous passent sous les yeux, films, livres, articles, chansons, œuvres en tous genres ! Les réseaux sociaux sont des accélérateurs formidables, alors viralisons le rêve démocratique !!

 

 

 

 

 

2 réflexions sur « des voeux de colportage démocratique ! »

  1. Hervé, merci pour ce beau message qui invite à démarrer l’année 2014 sur des notes d’espoirs, on en a besoin ! Oui, ce film documentaire est à voir et à revoir. Je l’ai découvert dernièrement lorsqu’il est passé sur Arte et je retrouve dans tes mots le même effet qu’il avait produit sur moi ! Il ne nous reste plus qu’à créer d’autres récits du genre pour révéler la richesse de l’être humain et du collectif ; la capacité de chacun et de tous à se saisir du présent et du devenir !

  2. Merci encore une fois de nous aider à démarrer cette année de manière si inspirante, avec cette idée qu’être normal peut être un besoin, pas une nécessité et que cette fonction de veille est peut-être plus un temps d’observation distanciée pour sortir de l’effervescence du moment et se rendre disponible à des idées, des rencontres à l’origine improbables mais combien bénéfiques. Je me souviens d’ailleurs d’une rencontre d’il y a bientôt 20 ans ; comme le temps passe…. et passe bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *